Silvers entrepreneurs, les nouveaux espaces de travail qui boostent votre entreprise

Où travailler lorsque l’on devient Silver Entrepreneur ? Cette question peut surprendre car ce n’est souvent pas la première que se pose le nouveau créateur. Et pourtant, de l’espace et de l’écosystème de son lieu de travail dépendra de plus en plus une partie de sa réussite. Petit tout d’horizon des nouveaux espaces en mesure de stimuler votre productivité, mais également votre activité.

Silver entrepreneurs, travailler à la maison, une évidence pas toujours intéressante.

La solution du travail à domicile rassemble de nombreux de suffrages car elle est économique : pas de loyer à débourser en effet, pas d’abonnements supplémentaires à l’électricité ou à Internet. Il est même possible qu’une prise en charge partielle de ces derniers soit effectuée selon votre statut. Elle n’empêchera pas cependant l’impôt CFE que vous devrez tout de même régler à l’État qui, pour se faire, prendra en compte une surface minimum dans son calcul. 

Cependant, le travail à domicile ne convient pas à tout le monde. L’inconvénient majeur de cette solution reste l’isolement, qui peut selon votre profil rapidement devenir néfaste à votre efficacité mais aussi à votre santé. Si le travail à domicile demeure une solution indiquée sur le papier, celle-ci se doit d’être dosée avec parcimonie. Et dans l’idéal ne pas être appliquée sur le long-terme.

Pour ne rien arranger, cette alternative au bureau traditionnel ou à l’espace de coworking est quelques fois mal comprise par votre entourage. Un indice ? Dès lors qu’il vous est reproché de ne pas avoir étendu le linge ou d’avoir pensé à vider le lave-vaisselle pendant votre journée… c’est qu’il est temps de sérieusement réfléchir à un lieu de travail plus indiqué !

Enfin, de nombreuses activités vont réclamer une proximité avec un réseau et des prospects potentiels, deux éléments vitaux au bon développement de votre offre et de vos affaires. 

La pépinière et l’incubateur d’entreprises

Si vous avez créé une entreprise récemment, la pépinière d’entreprises pourra faire partie des solutions à envisager. Embarqué dans une démarche de création, vous avez besoin de valider votre offre : il y a de fortes chances pour que l’incubateur d’entreprises soit fait pour vous.

Une pépinière est un lieu où les entreprises, de moins de trois ans en général, sont accueillies. Des locaux traditionnels, sous forme de bureaux fermés le plus souvent, vous sont loués à des conditions très avantageuses. Le plus souvent sans engagement, ces locaux bénéficient de services complémentaires : accueil commun, réception d’appels et de courriers, salles de réunion, équipements de reprographie, accès Internet, réseaux informatiques sécurisés, etc.

Les locataires sont accompagnés par la structure qui porte le lieu, c’est à dire la collectivité, son équipe de développement économique ou bien encore l’entreprise privée qui a créé la pépinière. Un programme d’animations utiles aux entrepreneurs y est organisé tout au long de l’année. Celles-ci vous aideront à apprendre petit à petit votre nouveau « métier » d’entrepreneur : du premier recrutement à la meilleure manière de lever des fonds, en passant par la bonne maîtrise des réseaux sociaux, des outils indispensables à l’entrepreneur, etc.

L’incubateur d’entreprises dispose d’un fonctionnement proche de celui de la pépinière. S’il prévoit d’aborder des sujets propres aux porteurs de projets, il met également souvent l’index sur l’accès aux financements et donc aux investisseurs. 

A ce titre, si votre jeune entreprise nécessite une levé de fonds, privilégiez les incubateurs (ou accélérateurs d’entreprises) adossés à des investisseurs. 

Attention, ces espaces et leurs services sont à valider en interrogeant certains des locataires et en évaluant l’intérêt du programme d’accompagnement et d’animation. 

Les tiers-lieux

Les tiers-lieux sont une nouvelle forme d’espaces de travail. Pourquoi « tiers » ?  Ils ne sont ni le bureau de l’entreprise, ni le domicile. Ces lieux se développent rapidement partout dans le monde depuis une petite dizaine d’années. Les accès Internet de bonne qualité de plus en plus répandus et la croissance du nombre de collaborateurs mobiles dans les entreprises auront été des facteurs clés dans l’émergence de ces lieux hybrides. 

Dans les tiers-lieux, le mot clé est bienveillance. Dans un tiers-lieu, vous n’êtes pas seul. L’idée directrice pour ses locataires est de partager bons plans, contacts, bonnes pratiques… et même très souvent des affaires !

L’espace de coworking, au-delà d’un lieu, fait office de communauté de professionnels. Des professionnels qui font le choix du CO-llaboratif pour travailler dans les espace de coworking, ou pour créer et fabriquer dans les fablabs.

Quand on sait que beaucoup de coworkers sont des télétravailleurs salariés de grandes entreprises, on comprend tout l’intérêt de ces partages pour les nouveaux entrepreneurs. L’accès aux acheteurs de ces grandes entreprises peuvent être largement facilités. 

Les deux formats les plus répandus sont l’espace de coworking et le fablab. La coloc’ tend à rejoindre les deux premiers. 

Le coworking, nouvel espace de collaboration

Le coworking est sans conteste l’un des choix les plus judicieux à faire au moment de lancer son activité, et ce pour au moins une bonne raison. A partir du moment où vous intégrez un espace de coworking, vous entrez dans la communauté des professionnels de cet espace. Vos voisins de bureau (qui se renouvellent régulièrement, les places n’étant par défaut pas attribuées dans ces lieux) pourront aussi bien être des designers, que des infographistes, développeurs web, architectes, technico-commerciaux en télétravail, ingénieurs, consultants, etc. Autant de personnes que de compétences, métiers et secteurs d’activités, réseaux d’influence : à vous d’en tirer profit en leur apportant également vos propres compétences. 

Les nombreux événements organisés dans les espaces de coworking vous permettront également d’apprendre, de comprendre et de découvrir de nouveaux outils, de nouvelles pratiques. Rien ne vous empêche d’animer une soirée et ainsi présenter votre activité, voir d’en tester l’impact auprès d’un premier public.

Vous le comprenez, le choix du coworking peut apporter beaucoup pour la réussite d’une nouvelle entreprise.

En 2019, ce sont plus d’un millier d’espaces de coworking qui sont recensés en France. Plus ou moins grands, plus ou moins actifs et animés, quelques fois spécialisés sur un public précis. Il est donc important, pour ne pas dire primordial, d’en tester plusieurs avant de faire votre choix.

Le Fab Lab

Un Fab Lab est un lieu équipé d’outils qui permettent à chacun de créer. Imprimantes 3D, découpe laser, impressions multi supports, soit un large lot d’équipements mis à votre disposition moyennant, le plus souvent, la mise en place d’ateliers de formation. Vous pourrez concevoir et fabriquer votre MVP (Minimum Viable Product, produit minimum viable), soit celui que vous présenterez à vos premiers clients et/ou à vos investisseurs. 

Il s’agit d’un lieu équipé mais aussi d’une communauté de passionnés, qu’il s’agisse de « Géo Trouvetou », de geeks adeptes des logiciels libres, d’élèves ingénieurs, de responsables de production d’entreprises voisines, etc. C’est, comme dans un espace coworking, l’ensemble de ces compétences qui peut apporter un appui important à votre projet. 

A la différence de l’espace de coworking, le Fab Lab s’anime surtout en soirée quand les « makers » y viennent travailler sur leurs projets respectifs.

Tester un Fab Lab c’est en comprendre rapidement les ficelles. Comme dans le coworking, plus encore peut-être, la bienveillance et l’entraide y sont la norme.

La colocation

Il n’est pas rare aujourd’hui, lorsque l’on crée son entreprise, de louer des locaux à plusieurs. En effet, la solution permet, comme pour une co-location classique, de disposer de plus d’espaces communs. En colocation, en sous-location ou simplement par une mise à disposition par son propriétaire de locaux sous forme de prestation de service, de nombreux de formats sont possibles. 

L’important ici est de ne pas être seul. De disposer de locaux communs comme d’une salle de réunion par exemple, au coût partagé entre les co-locataires. 

Des entreprises partenaires, intéressées par votre réussite, peuvent également héberger votre jeune entreprise. Généralement, elles vont mettre quelques locaux à la disposition de jeunes pousses dont la proximité les intéresse. De futurs clients quelques fois, souvent des entreprises aux offres complémentaires aux leurs.

On ne dort pas dans ces locaux, mais il en existe également où l’on se retrouve en coloc’ permanente : les Basecamp. On y dort, mange et travaille. Ces formats répondent en général à un projet court et intense. Une maison avec un accès internet suffit. 

Des espaces reprenant ces codes existent à l’étranger et peuvent vous donner les clés d’un nouveau marché. 

Les Basecamp à l’étranger

Avec le développement d’Internet et des outils de mobilité, votre entreprise peut, si son format le lui permet, prendre des quartiers ailleurs et ainsi découvrir ponctuellement d’autres écosystèmes. Cela permet de casser les habitudes et de vous ouvrir à d’autres partenaires, clients, d’autres technologies, d’autres finances également.

De nombreuses initiatives de ce genre se sont développées au fil des ans. La plus connue étant le Startup Basecamp de San Francisco. Un lieu où l’on travaille comme dans un coworking classique mais actif 24/24 car on y loge comme dans une auberge. On y croise des entrepreneurs, on y sort en groupe pour des soirées d’entrepreneurs dans la ville et on s’y prépare à la levée de fonds en pitchant (présentant de façon courte et convaincante devant un public professionnel) son projet devant des pairs hébergés qui, avec bienveillance, vous apportent de leur expérience. Nous avons pu le voir de nos propres yeux, c’est extrêmement efficace. 

Dans un autre registre, quoique similaire sur de nombreux aspects, de grandes villas au format colocation et coworking nichées au soleil des Canaries proposent de passer des séjours d’une semaine ou plus à travailler, tout en élargissant son réseau aux autres participants. Le tout est accompagné d’ateliers yoga pour faciliter la détente. 

Différents dans leurs approches, ces lieux peuvent être utiles pour jalonner votre vie d’entrepreneur, vous permettre de vous ressourcer, d’élargir votre horizon. 

Et alors, où poser son ordinateur ?

Vous l’avez compris, les espaces de travail, à la faveur des nouvelles mobilités de l’entreprise, ne se limitent plus aux traditionnels bureaux. Ils peuvent devenir de véritables outils de développement pour votre activité. Etendre votre réseau, capter de nouvelles affaires, innover plus vite, trouver le bon prestataire, etc. : les perspectives sont larges.

Vous trouverez prochainement sur Eustache une sélection des espaces qui s’engagent à vous accueillir avec bienveillance.